DALEX Jacques

Conseil Communautaire Sources du Lac d'Annecy
DALEX Jacques

J’avais trente-cinq ans, vous m’avez élu Maire de Faverges et réélu dès le premier tour pour un second mandat. Avec mes adjoints et conseillers de l’époque, nous avons effectué un travail considérable qui reste dans vos mémoires et dont nous profitons tous, chaque jour.

Attiré par l’action sociale, j’ai découvert Faverges en venant travailler à l’OVE, l’œuvre des Villages d’Enfants. Ensuite devenu Éducateur technique spécialisé, j’ai enseigné plusieurs années à Megève auprès d’enfants en difficultés. Dans ma pratique professionnelle, j’ai développé ma formation pédagogique, approfondi mes connaissances de la psychologie au sein d’équipes médico-sociales pluridisciplinaires spécialisées dans la prise en charge du handicap.

À cette période, j’ai beaucoup milité au niveau syndical à la CFDT, et dans la politique au sein du Parti Socialiste, organisations dans lesquelles, j’ai exercé des responsabilités et aussi beaucoup appris. Depuis de nombreuses années, je ne suis plus adhérent à aucune organisation, sans rien renier de mes engagements passés, je garde mes convictions sociales, même si celles-ci, confrontées aux réalités d’aujourd’hui, aux changements du monde, à l’expérience de la vie et des hommes ont dû s’adapter.

À trente et un an, j’ai créé avec un membre de ma famille une entreprise de coiffure, que nous avons beaucoup développée, jusqu’à devenir une des plus importantes de France en gestion directe, dans un secteur où les entreprises travaillent souvent sous franchise. De nos bureaux à Faverges alors que j’étais votre Maire, nous gérions 275 salariés dans toute la région Rhône-Alpes.

Chef d’entreprise, j’ai pu confronter mes convictions sociales avec les réalités du terrain et de l’entreprise dans la gestion de mes affaires, dans le management du personnel, la mise en place des institutions représentatives du personnel, délégués du personnel, comité d’entreprise, intéressement et participation aux résultats de la société. J’ai, dans le cadre de ces fonctions, pris des responsabilités, participé à la création d’une organisation patronale des entreprises de coiffures, le CNEC dont je suis devenu pendant plusieurs années le vice-président national auprès de Pascal PROVOST, Président.

Après avoir renoncé à me présenter une nouvelle fois à vos suffrages, j’ai vendu mon entreprise et eu la chance d’effectuer pendant quelques années une pause professionnelle. Cela m’a permis d’évacuer la pression, de réfléchir, de faire ce que je n’avais plus le temps de faire, voyager dans de nombreux pays, découvrir le monde et ses habitants, faire du sport, prendre le temps avec ma famille et mes amis.

En 2011, repris par le virus de l’action, j’ai créé une nouvelle entreprise dans le même secteur d’activité que précédemment et de nouveau, un développement rapide, toujours dans la région, plus d’une centaine d’employés à gérer, à animer, à motiver, beaucoup de travail avec Véronique ZENNARO-BOUVARD ma formidable et efficace collaboratrice, Favergienne de naissance, cogérante de mes sociétés.

Après une vie professionnelle réussie, en pleine forme, j’ai beaucoup plus de temps à consacrer aux affaires publiques, à notre commune, j’aime les contacts humains, je trouve important de donner un sens à sa vie, je connais et apprécie notre ville, il y a beaucoup à faire. Le potentiel de notre territoire, de ses habitants est énorme et sous exploité. Les temps qui viennent exigent des responsables réfléchis, solides, expérimentés, disponibles, volontaires.

J’ai avec les membres de mon équipe, beaucoup d’idées pour Faverges-Seythenex et pour le bien-être de nos concitoyens. Vous me connaissez, j’ai le courage et la volonté de mener à bien avec mes colistiers ce projet exaltant, au service de tous.